Histoires comme ça


Histoires de parcours professionnel

1er témoignage : une ingénieure qui entreprend

Cette femme est restée salariée pendant une dizaine d’année. Ses premiers postes lui ont permis d’utiliser ses compétences acquises en école d’ingénieur. Puis elle s’est intéressée au marketing et a pris des fonctions managériales.

Malgré une belle évolution de carrière, elle avait le sentiment de ne pas utiliser ses talents dans leur pleine mesure. La connaissance de son profil MBTI (Myers-Briggs Type Indicator) et quelques semaines de réflexion lui ont fait comprendre qu’elle était entrepreneure, humaniste et idéaliste.

Elle a donc quitté le domaine du salariat dans des grands groupes pour entreprendre.

 

2nd témoignage : informatique ou coaching?

Un manager de 45 ans a exercé de multiples fonctions dans de grands groupes industriels, de l’informatique à la réorganisation en passant par le management et la formation.

Peu à peu, elle se découvre une passion et un réel talent pour l’accompagnement des adolescents et des jeunes adultes. Connaître son profil MBTI lui permet de comprendre en quoi elle était douée pour ce type de prestations et comment elle pouvait encore mieux aider ses clients et a décidé de se reconvertir comme coach pour jeunes adultes.

 

Histoires d’entrepreneurs

Cette page illustre le service proposé aux entrepreneurs sur la gestion de leurs relations et de leurs compétences.

1er cas : un ingénieur et un consultant lancent une start-up

L’ingénieur affirme son envie d’entrepreneuriat et se déclare ENTP (Interconnecté – Lunaire – Logique – Zappeur). Le consultant travaille en salariat à temps plein et se reconnait dans le profil ISTP  (Intraconnecté – Terrien – Logique – Zappeur).

LES 3 RECOMMANDATIONS CONCRÈTES ONT ÉTÉ :

  1. S’attacher au maintien de la cohérence entre les actions court-terme et la stratégie long terme : LE facteur-clé de succès de l’association
  2. Envisager pour le consultant salarié, un départ de son poste de salarié, un congé sabbatique, travail au 4/5ème,… afin qu’il puisse être dans l’opérationnel, le “faire”, son domaine d’excellence 
  3. S’entourer dans les mois à venir d’un “logisticien” et d’un “idéaliste fédérateur” (mentors, partenaires, investisseur, salariés,…), vers lesquels il faudra s’attacher à communiquer les évolutions, changements de cap et les réorientations. 

 

2ème cas : deux consultants créant une prestation d’accompagnement d’entrepreneurs

La femme évolue dans le milieu du développement personnel, l’homme conseille les repreneurs d’entreprise. La femme se déclare ENFP (Interconnecté – Lunaire – Empathique – Zappeur). L’homme se retrouve dans le profil INTP (Intraconnecté – Lunaire – Logique – Zappeur).

LES 3 RECOMMANDATIONS CONCRÈTES ONT ÉTÉ :

  1. S’en tenir aux délais initialement déterminés et donner une visibilité à tous sur leur agenda;
  2. Considérer la relation humaine entre associés avant la réalisation du projet;
  3. S’entourer de personnes capables de développer la logistique, les procédures et de stabiliser la structure.

 

3ème cas : un couple d’idéalistes

Une start-up est fondée par une femme salarié et un homme issu du conseil. La femme se déclare INFP (Intraconnecté – Lunaire – Empathique – Zappeur). L’homme se retrouve dans le profil ENFP (Interconnecté – Lunaire – Empathique – Zappeur).

LES 3 RECOMMANDATIONS CONCRÈTES ONT ÉTÉ :

  1. Avoir des indicateurs de performance et les évaluer régulièrement;
  2. Choisir des partenaires de confiance ayant une affinité pour la logistique ou la finance par exemple et ne pas hésiter à leur demander conseil;
  3. Soigner la communication et la relation avec leurs partenaires commerciaux, surtout s’ils paraissent peu innovants, froids, calculateurs ou rigides sur les horaires.

Dans tous les projets entrepreneuriaux et quel que soit le profil des associés, l’éclairage donné ci-dessus permet de prendre conscience des écarts entre les personnalités des associés et de la richesse intrinsèque de l’autre. Ce rapport ne prétend pas résoudre ou éviter tout conflit. Il permet de prendre conscience des différences individuelles, de mettre l’accent sur le respect nécessaire entre associés et conséquemment sur les efforts que chacun doit fournir pour s’adapter, dans une certaine mesure, à l’autre. En d’autres termes, la connaissance de son propre mode de fonctionnement ne doit pas inciter à se positionner sur ses préférences innées, mais au contraire à se développer en permanence sur des axes particuliers et spécifiques.

 

Histoires de famille

1er témoignage : vivre avec son ex-mari

Un couple s’est séparé depuis plus de deux ans et vient de divorcer (enfin!). Leur entente est néanmoins cordiale, chacun admettant des valeurs de vie communes et un respect réciproque indéniable.

L’un d’entre eux découvre le MBTI et comprend à quel point il fonctionne différemment de son ex-conjoint. Il demande alors à celui-ci de connaître également le MBTI. Tous deux prennent conscience qu’il ne sert à rien d’essayer de changer l’autre, « le naturel revenant au galop », ni de ressembler à l’autre, chacun alimentant richement la relation de couple.

Après deux ans de vie commune entre ex-époux, la relation est toujours excellente. Le couple semble amoureux comme au premier jour… 20 ans plus tard!

 

2ème témoignage : recevoir à la maison ou pas…

Une femme formée au MBTI rentre chez elle très enthousiaste. Elle déclare à son mari avec un grand sourire :

– « Finalement, quand tu refuses qu’on invite nos amis à la maison, tu ne cherches pas forcément la dispute… Simplement, tu n’aimes pas le monde… Au contraire de moi… »

 

3ème témoignage : découvrir les talents de son enfant

Une maman se pose des questions sur l’éducation de son enfant. Est-elle trop sévère? Trop exigeante sur les notes? Elle n’arrive pas à faire comprendre ses leçons à son fils.

Une fois qu’elle a compris en quoi consistent les types psychologiques, nous l’avons aidée à cerner le mode de fonctionnement de son fils et à comprendre en quoi tous deux étaient différents du point de vue de l’apprentissage. Elle à pris conscience de leur véritable différence et a donc engagé un enseignant pour des cours à domicile. Nous l’avons par ailleurs aidée à cerner les vraies compétences de son enfant. Aujourd’hui ce dernier a déterminé quelques métiers qui lui plairaient, ce qui le motive à travailler dur en classe. Il est heureux et épanoui.

 

Suite :

 

Pour nous contacter :

contact@myinnerme.me / 06 12 55 67 99